Le Dijon Racing Slot est club privé disposant d'une piste de slot racing permanente à Dijon compatible avec les voitures Scalextric, Ninco, Fly, Carrera, MRRC, Revell.

Présentation TYRRELL P34

Présentoir TYRRELL P34.
Bonjour les amis,
Comme je l'avais annoncé, la Tyrrell P34 échelle 1:12 est destinée à une présentation au club DRS ou sur le circuit itinérant QUATTRO ...je vous ai filmé l'affaire.  Maintenant, chose très difficile à faire, c'est une caisse de rangement avec des hyper protections intérieures.  La chose est en cours.  On gade la petit vidéo.... le plateau fait 40 cm de diamètre.



F1-TYRRELL P34 (MKI) au Dijon Racing Slot.


Bonjour à tous,
Formule 1 - Très fan de la "six roues" c'est à dire la TYRRELL-P34 (conçue par Derek Gardner en 1975 avec un Ford Cosworth DFV.V8), j'ai donc acheté une maquette à l'échelle 1/12ème de chez Tamiya.  Cette maquette date de 1976 comme la voiture d'ailleurs.

Petit historique 1976 - La P34 première version, pilotée par Jody Scheckter ( la  n°3 ) est la seule et unique P34 a avoir gagné un grand prix (Suède 1976) quant à son compagnon d'écurie, Patrick Depailler, lui sera second avec la n°4.  Rappelons aussi le beau doublé Scheckter-Depailler en 1976 au GP de Monaco ( 2ème et 3ème )  autour du seigneur et maître Lauda ( 1er ). On gade làd'sous la P34


L'année suivante 1977, et contre l'avis de Scheckter, Tyrrell modernise la première version avec, finacièrement,  un nouveau sponsor. Scheckter ne fera pas partie de l'équipe Tyrrell en 1977, remplacé par un certain Ronnie Peterson ( mais toujours avec P.Depailler ). En fait, la P34B sera un gros loupé avec de nombreux abandons tout au long de la saison 1977, ce qui donnera raison à Jody Scheckter.  En fin de saison 77, Tyrrell abandonnera la "six roues" définitivement.  On gade la P34B juste làd'sous...

J'ouvre donc la grosse boîte TAMIYA et déjà grosse surprise...waouu le nombre de pièces, impressionnant ! J'aurais peut-être pas du entreprendre ça.  Bon bin tant pis, on y va épicétou.  Je commence suivant l'ordre du cahier de montage de 10 pages et en avant la musique....  L'avant de la voiture avec tout le système d'articulation pour les 4 roulettes directionnelles de devant (voulu par l'ingénieur Derek Gardner) est un casse tête chinois ....ainsi que la crémaillère, les biellettes, les triangles, les rotules... un vrai "bordel" là dedans...pffff,  j'voudrais pas y habiter ! Bon, au bout de deux jours de boulot j'arrive à sortir un bout de truc ...gadez.




Après, suivant le cahier tout écrit en chinois, c'est l'heure de monter le V8 Ford...Oh putincon le boulot, tout en petits morceaux ...là, ils sont un peu vicelards chez Tamiya quand même...d'ailleurs la tête du concepteur est mise à prix de par chez moi !! On gade et on trouve ça beau, moteur V8 + boite de vitesse, je l'avais oublié celle là...





On continue avec le montage moteur sur châssis, avec toute la tringlerie, amortisseurs (des vrais), moyeux, durites, etc etc ..sans oublier le cauchemar des 8 tubulures d'échappement entre-mêlées.  Mais pour monter un engin pareil, faut avoir tué père et mère, parole de taulier !  Alors les gars, les maquettes de F1, plus jamais, mordel de berde. Bon allez on gade encore ...


A force de galérer, au bout d'un moment, on arrive quand même à la mise en peinture ...Je commence à y croire et a souffler un peu. Enfin j'espère car après la peinture, il y a la pose des décalques...et le vernis et ça c'est pas une petite affaire.  Bon on gade tout de suite la peinture...si si c'est làd'sous, bin gade quoi !




La voiture a bien séché et je vais donc poser les décalques dès le lendemain. Alors là, les amis, encore une galère.  Des fois on se fend la gueule mais là ce sont les vieilles décalques qui se la fendent...Une matinée entière sera nécessaire pour en venir à bout et  ...pas de rabe chez Tamiya.  Un bon séchage à chaud avec un radiateur soufflant en face,  me permettra d'attaquer le vernis dès l'après-midi.  Pour la peinture et le vernis utilisés, rien de chez Tamiya, ça suffit les conneries !  J'ai trouvé tout mon bonheur chez "ailleurs land", attends bouge pas Madeleine, j'explique aux gens...



Voilà après ces petits renseignements techniques, voilà ce que ça donne une fois "finite" la F1 six roues.  Voyez, peinture et vernis ?...je vous avais pas menti, super top moins cher ... et le bleu Motip est le vrai bleu qui convient.  On gade tout ça juste lad'sous...






Maintenant je cherche un plateau rond genre plexi ou verre de diamètre 40 cm pour présenter l'engin, avec peut-être une cloche anti poussière.  Ce plateau sera posé sur mon présentoir rotatif pour faire tourner doucement la bête comme au salon de Genève.  Après je ne la touche plus !

Et pour finir en beauté les zamis, une petite blagounette de vacances pour se détendre un peu ...heu façon de parler  MDR...

C'est tout ce que j'avais à dire.  Prenez pas froid et mangez chaud...Un bonne soupe, une pipe et au lit.  Paul Journet