Le Dijon Racing Slot est club privé disposant d'une piste de slot racing permanente à Dijon compatible avec les voitures Scalextric, Ninco, Fly, Carrera, MRRC, Revell.

Résultats des 6 heures du Thaï

Première endurance au Dijon Racing Slot
  • Véhicules : GT Le Mans, marque « Slot-it ».
  • Six heures non stop sur le Thaï-Phong .
  • Course proposée et pensée par Christophe, absent Samedi


    « Salut les Thailleurs »   ici Marsan-Bellac en direct des paddocks du circuit Dijonnais le Thaï-Phong pour vous commenter une fois de plus la dernière course en date du DRS c'est-à-dire la fameuse endurance « Les 6 heures Thaï » avant dernière course comptant pour le classement général. Christophe a mis au point une endurance digne de ce nom ; Aujourd’hui Samedi 12 Juin il est absent pour raison de santé. Nous lui dédions cette super journée. La prochaine endurance, on la fera avec lui et qu’il se rassure il y en aura d’autres.  A bientôt Christophe.   Bon me voici, me voilà ….Je plante le décor … Nous sommes le 12 Juin 2010, il fait beau et les pilotes sont dans leurs bolides. Arnaud remplace Christophe. Il est 12h45, le départ est donné. 4 équipes de 3 pilotes vont en découdre pendant 6 heures. Oh là, que vois-je arriver ? Un 4x4 noir avec une échelle sul’toit. «  Allo, Tosky-Duplanto ? Devine qui vient d’arriver ? »  Hé oui, l’Hermance Devalombreuse-Lapouche, la blonde du service presse, la blonde de radioslot. Tiens, un scoop, il parait qu’elle s’appelle Amélie Lapouche en réalité et nous avons appris de source sûre, que Duplessis-Blanchet serait en train d’écrire « Le fabuleux destin d’Amélie Lapouche » qui paraitra bientôt, pendant la trêve estivale du DRS je crois en Juillet. Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles.  Ceci étant dit, voyons voir un peu du côté de la super course du Thai, car j’ai déjeuné avec les pilotes juste avant la course. Voici les résultats finaux et quelques commentaires, mais avant, je vais faire pisser l’Youki.

    Vainqueur : l’équipage PAUL, CHRISTIAN, HERVE remporte cette épreuve avec 60 tours d’avance sur l’équipage suivant. Les trois compères ont assuré grave Samedi ! Tout le monde a fait son boulot et bien au-delà des prévisions qui étaient : limiter les dégâts derrière l’équipage « Loris Pierre et Jean-Louis », ne pas finir dernier et essayer de ne pas trop désloter ! A eux trois, ils réalisent 1951 tours en 6 heures et bouclent ainsi 48,775 km.  Duplessis-Blanchet me fait remarquer qu’on n’est pas loin de la barre des 50 km en 6 heures. Qui nous fera ça un de ces jours, that is the question ? Bon on verra plus tard, continuons avec l’équipage vainqueur.  Ils n’ont pas cessé d’accroître leur avance segments après segment. Leur « McLaren-BMW F1GTR Gulf » n’a pas failli un seul instant. Impériale, cette merveille s’est comportée admirablement bien. Hervé son propriétaire est tombé sur une bonne voiture avec un moteur Slot-it 21500 trs/mn en super forme.  Paul m’a confié « J’en reviens pas comme on a fait fort…quand on a du bon matériel, la préparation est plus facile épicétou, plus trois super pilotes et voilà le travail » … et badaboum, le résultat est sans appel.  La photo du trio de tête vous est offerte en pièce jointe, de gauche à droite : Christian, Paul, Hervé.  J’ai eu un mal de chien a convaincre l’Hermance de ne pas se mettre sur la photo …je l’ai envoyé à la Pharmacie m’acheter Paris Match et en même temps elle promène mon caniche, elle adore les bêtes.

    Second : l’équipage ARNAUD, MATTHIEU, DAMIEN se place second avec 1890,75 tours et 47,269 km sur « Riley Racer ». Longtemps entre la 3ème et 4ème place derrière l’équipage Loris, ils ont remonté tours après tours et sont venus piquer la deuxième place presque acquise à l’équipe Loris avec seulement 2,75 tours d’avance !!! Oui c’est époustouflant le final sur le dernier segment ! Quel suspens !  Tout c’est passé dans la dernière demi-heure quand ils n’y croyaient plus. A ce moment là, Loris a eu une baisse du régime moteur et s’est arrêté au stand pour vérif. Aurait-il perdu la course à ce moment là ? Il est vrai que pour perdre 2,75 tours il ne faut pas longtemps, environ 22 secondes, alors ? Bref, merci Messieurs pour ces moments palpitants, j’adore l’endurance. « Bon j’espère que le DRS en organisera d’autres, parce que moi, ça me fait de la tune de commenter sur Radioslot » réplique L’Hermance Devalombreuse-Lapouche et Tosky-Duplanto de répondre « pitoi, tu nous les casse ! Mais dis-donc t’étais pas en train d’promener l’caniche ? » l’Hermance « Oh merde t’as raison, j’l’ai laisssé à Carrefour, bon j’y retourne ». Ah elle est rigolote l’Hermance … c’est not’ blonde épicétou

    Troisième : l’équipage LORIS, PIERRE, JEAN-LOUIS termine avec 1888 tours et 47,200 km. Rendez-vous compte, ils perdent pour 2,75 tours (22s) seulement alors qu’ils avaient pratiquement la deuxième place acquise, c’est dingue non ?  Quel rebondissement ! C’est comme au Mans ma parole ! Loris et Pierre n’ont pourtant pas amusé le terrain, je ne comprends pas. Jean-Louis a peut être pas assez pris de risque en voulant assurer les tours acquis, ou alors un défaut de préparation, ou la voiture trop lourde !!! Paul me chuchote à l’oreille « J’comprends pas, Loris était descendu en dessous des 8s avec sa McLaren BMW quelques jours avant et là ils sont à la ramasse ; moi mon meilleur temps est de 8,174 en me défonçant …donc j’ai fais moins bien ».   Bref à eux d’en tirer les conséquences et d’analyser  cette course au vu du tableau complet des résultats. Tosky-Duplanto et Duplessis-Blanchet sont encore émus, c’est vous dire leurs surprises eux qui les donnaient gagnants.  D’ailleurs, toutes les équipes, grâce au tableau des résultats peuvent faire des analyses …ça peut servir pour la prochaine course d’endurance.

    Quatrième : l’équipage STEPHANE, CLAUDE, DAVID termine avec 1854 tours et 46,350 km. Voilà une bonne équipe, pourtant ils n’assurent pas ! Comment se fesse (sorry). Une voiture puissante et saine, la Ferrari F40 TOTIP préparée par Claude n’est pas aux avant-postes à notre grand étonnement. Je pense que c’est les sorties nombreuses qui les pénalisent, la preuve, ils totalisent 171 sorties à 0,25 tour de pénalité à chaque fois, ça nous fait quand même 42,75 tours de pénalité. Ca c’est une équipe d’attaquants ou je ne m’y connais pas !  A mon avis ils se sont fait plaisir sans trop chercher le résultat et c’est bien aussi. Hermance de retour souligne « Elle est chouette leur caisse F40 …non, finalement elle est trop basse, j’préfère les 4x4  !!! » et Duplessis-Blanchet se tourne vers moi « Tu vois Marsan-Bellac, j’invente pas …c’est une vraie blonde.


    Conclusions et analyses : Un grand merci à tous les pilotes pour leur participation. Une grande journée comme on les aime au DRS de Dijon et que l’on renouvellera absolument pour ceux qui étaient absents, Christophe, Jean Daniel, Jean Claude et tous les autres Thailleurs habituels.  Bonne ambiance et franche rigolade on rendu cette journée superbe. Pas trop d’incidents mécaniques, ces slot-it sont vraiment solides et fiables. Les essais le matin et le déjeuner tous ensemble autour d’une table dans la rue …c’était sympa. Nous n’oublierons pas le bon vin de Bourgogne 1er cru qui nous a donné force et motivation.

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire