Le Dijon Racing Slot est club privé disposant d'une piste de slot racing permanente à Dijon compatible avec les voitures Scalextric, Ninco, Fly, Carrera, MRRC, Revell.

Résultats des 6 heures du Thaï

Première endurance au Dijon Racing Slot
  • Véhicules : GT Le Mans, marque « Slot-it ».
  • Six heures non stop sur le Thaï-Phong .
  • Course proposée et pensée par Christophe, absent Samedi


    « Salut les Thailleurs »   ici Marsan-Bellac en direct des paddocks du circuit Dijonnais le Thaï-Phong pour vous commenter une fois de plus la dernière course en date du DRS c'est-à-dire la fameuse endurance « Les 6 heures Thaï » avant dernière course comptant pour le classement général. Christophe a mis au point une endurance digne de ce nom ; Aujourd’hui Samedi 12 Juin il est absent pour raison de santé. Nous lui dédions cette super journée. La prochaine endurance, on la fera avec lui et qu’il se rassure il y en aura d’autres.  A bientôt Christophe.   Bon me voici, me voilà ….Je plante le décor … Nous sommes le 12 Juin 2010, il fait beau et les pilotes sont dans leurs bolides. Arnaud remplace Christophe. Il est 12h45, le départ est donné. 4 équipes de 3 pilotes vont en découdre pendant 6 heures. Oh là, que vois-je arriver ? Un 4x4 noir avec une échelle sul’toit. «  Allo, Tosky-Duplanto ? Devine qui vient d’arriver ? »  Hé oui, l’Hermance Devalombreuse-Lapouche, la blonde du service presse, la blonde de radioslot. Tiens, un scoop, il parait qu’elle s’appelle Amélie Lapouche en réalité et nous avons appris de source sûre, que Duplessis-Blanchet serait en train d’écrire « Le fabuleux destin d’Amélie Lapouche » qui paraitra bientôt, pendant la trêve estivale du DRS je crois en Juillet. Je ne manquerai pas de vous donner des nouvelles.  Ceci étant dit, voyons voir un peu du côté de la super course du Thai, car j’ai déjeuné avec les pilotes juste avant la course. Voici les résultats finaux et quelques commentaires, mais avant, je vais faire pisser l’Youki.

    Vainqueur : l’équipage PAUL, CHRISTIAN, HERVE remporte cette épreuve avec 60 tours d’avance sur l’équipage suivant. Les trois compères ont assuré grave Samedi ! Tout le monde a fait son boulot et bien au-delà des prévisions qui étaient : limiter les dégâts derrière l’équipage « Loris Pierre et Jean-Louis », ne pas finir dernier et essayer de ne pas trop désloter ! A eux trois, ils réalisent 1951 tours en 6 heures et bouclent ainsi 48,775 km.  Duplessis-Blanchet me fait remarquer qu’on n’est pas loin de la barre des 50 km en 6 heures. Qui nous fera ça un de ces jours, that is the question ? Bon on verra plus tard, continuons avec l’équipage vainqueur.  Ils n’ont pas cessé d’accroître leur avance segments après segment. Leur « McLaren-BMW F1GTR Gulf » n’a pas failli un seul instant. Impériale, cette merveille s’est comportée admirablement bien. Hervé son propriétaire est tombé sur une bonne voiture avec un moteur Slot-it 21500 trs/mn en super forme.  Paul m’a confié « J’en reviens pas comme on a fait fort…quand on a du bon matériel, la préparation est plus facile épicétou, plus trois super pilotes et voilà le travail » … et badaboum, le résultat est sans appel.  La photo du trio de tête vous est offerte en pièce jointe, de gauche à droite : Christian, Paul, Hervé.  J’ai eu un mal de chien a convaincre l’Hermance de ne pas se mettre sur la photo …je l’ai envoyé à la Pharmacie m’acheter Paris Match et en même temps elle promène mon caniche, elle adore les bêtes.

    Second : l’équipage ARNAUD, MATTHIEU, DAMIEN se place second avec 1890,75 tours et 47,269 km sur « Riley Racer ». Longtemps entre la 3ème et 4ème place derrière l’équipage Loris, ils ont remonté tours après tours et sont venus piquer la deuxième place presque acquise à l’équipe Loris avec seulement 2,75 tours d’avance !!! Oui c’est époustouflant le final sur le dernier segment ! Quel suspens !  Tout c’est passé dans la dernière demi-heure quand ils n’y croyaient plus. A ce moment là, Loris a eu une baisse du régime moteur et s’est arrêté au stand pour vérif. Aurait-il perdu la course à ce moment là ? Il est vrai que pour perdre 2,75 tours il ne faut pas longtemps, environ 22 secondes, alors ? Bref, merci Messieurs pour ces moments palpitants, j’adore l’endurance. « Bon j’espère que le DRS en organisera d’autres, parce que moi, ça me fait de la tune de commenter sur Radioslot » réplique L’Hermance Devalombreuse-Lapouche et Tosky-Duplanto de répondre « pitoi, tu nous les casse ! Mais dis-donc t’étais pas en train d’promener l’caniche ? » l’Hermance « Oh merde t’as raison, j’l’ai laisssé à Carrefour, bon j’y retourne ». Ah elle est rigolote l’Hermance … c’est not’ blonde épicétou

    Troisième : l’équipage LORIS, PIERRE, JEAN-LOUIS termine avec 1888 tours et 47,200 km. Rendez-vous compte, ils perdent pour 2,75 tours (22s) seulement alors qu’ils avaient pratiquement la deuxième place acquise, c’est dingue non ?  Quel rebondissement ! C’est comme au Mans ma parole ! Loris et Pierre n’ont pourtant pas amusé le terrain, je ne comprends pas. Jean-Louis a peut être pas assez pris de risque en voulant assurer les tours acquis, ou alors un défaut de préparation, ou la voiture trop lourde !!! Paul me chuchote à l’oreille « J’comprends pas, Loris était descendu en dessous des 8s avec sa McLaren BMW quelques jours avant et là ils sont à la ramasse ; moi mon meilleur temps est de 8,174 en me défonçant …donc j’ai fais moins bien ».   Bref à eux d’en tirer les conséquences et d’analyser  cette course au vu du tableau complet des résultats. Tosky-Duplanto et Duplessis-Blanchet sont encore émus, c’est vous dire leurs surprises eux qui les donnaient gagnants.  D’ailleurs, toutes les équipes, grâce au tableau des résultats peuvent faire des analyses …ça peut servir pour la prochaine course d’endurance.

    Quatrième : l’équipage STEPHANE, CLAUDE, DAVID termine avec 1854 tours et 46,350 km. Voilà une bonne équipe, pourtant ils n’assurent pas ! Comment se fesse (sorry). Une voiture puissante et saine, la Ferrari F40 TOTIP préparée par Claude n’est pas aux avant-postes à notre grand étonnement. Je pense que c’est les sorties nombreuses qui les pénalisent, la preuve, ils totalisent 171 sorties à 0,25 tour de pénalité à chaque fois, ça nous fait quand même 42,75 tours de pénalité. Ca c’est une équipe d’attaquants ou je ne m’y connais pas !  A mon avis ils se sont fait plaisir sans trop chercher le résultat et c’est bien aussi. Hermance de retour souligne « Elle est chouette leur caisse F40 …non, finalement elle est trop basse, j’préfère les 4x4  !!! » et Duplessis-Blanchet se tourne vers moi « Tu vois Marsan-Bellac, j’invente pas …c’est une vraie blonde.


    Conclusions et analyses : Un grand merci à tous les pilotes pour leur participation. Une grande journée comme on les aime au DRS de Dijon et que l’on renouvellera absolument pour ceux qui étaient absents, Christophe, Jean Daniel, Jean Claude et tous les autres Thailleurs habituels.  Bonne ambiance et franche rigolade on rendu cette journée superbe. Pas trop d’incidents mécaniques, ces slot-it sont vraiment solides et fiables. Les essais le matin et le déjeuner tous ensemble autour d’une table dans la rue …c’était sympa. Nous n’oublierons pas le bon vin de Bourgogne 1er cru qui nous a donné force et motivation.

    Samedi 12 juin 2010, Les Six heures du Thaï…..




    DESCRIPTIF
    Endurance de clôture « saison 2 ».
    Date : samedi 12 Juin 2010
    Course en équipes : 4 équipes de 3 pilotes.
    Ouverture circuit à 9h30, essais, réglage.
    11h15 : fin essais. Contrôles techniques.
    Distribution des pneus, collages ou non et  parc fermé !
    Déjeuner  convivial entre nous, obligatoire vers 11h45.
    Merci de faire un effort ce jour là et d’arriver assez tôt pour vous entrainer.
    Merci d’arriver maximum vers 11h pour les plus éloignés.
    Départ course à 12h30 précises.
    4 segments de 1h1/2 = 6heures.
    Pertes de temps 1heure.
    Total course = 7 heures depuis l’heure de départ.
    Fin de course au alentours de 19h30 – 20 h.

    REGLEMENT
    Tout d’origine /  Vis libres / Pneus AV libres.
    Pneus AR « NSR SuperGripp » fournis par DRS (1€ par personne).
    Lestages libres.  Collages pneus cyano autorisés.
    Tout ce qui n’est pas marqué est interdit.
    Traitements pneus avec liquides formellement interdits.
    Changement de pilote obligatoire toutes les demi-heures … …coupure générale à ce moment là.
    Organisation : 1 pilote conduit, 1 autre l’aide, le soutien et l’informe, 1 autre se repose. Donc, toujours 2 pilotes par équipe présents sur le circuit (et pas dehors), sinon pénalité de 4 barres. Chaque équipe désigne le passage de ses pilotes dans l’ordre suivant sa stratégie de course.
    1 seule voiture par équipe / on ne change pas de voiture.
    Donc 4 voitures sur le plateau.
    Attribution des pistes par tirage au sort …avant le repas !
    Entretiens et réparations éventuels pendant la course.

    VEHICULES 
    SLOT-IT, de type GT
    Ferrari F40 – MacLaren F1GTR – Nissan 360GT  – Audi R8C
    Rilley Racer (slot-it) – Dallara Racer (slot-it)
    Moteurs : 
    berceau gris clair “in line”.
    cage orange slot-it de 21,5 K “in line”. 
    couronne blanche.

    GEGENE
    Cette endurance sera notée au grand gégène / certains derniers au gègène se verront ainsi récompensés pour leur effort et assiduité aux compétitions du Thaï-Phong. Ils pourront ainsi faire un bond au classement.  
    10  points à chacun des 3 … 1er
    8    points à chacun des 3 … 2ème
    6    points à chacun des 3 …  3ème
    5    points à chacun des 3 … derniers

    Et dernier point important …  pas de copinage avec Marsan Bellac et attention au Youki    !!!!!!!!!!!!!!

    Résultats de la quatrième manche de l'Endurance Groupe C Slot-it

    Vendredi 4 Juin 2010, le circuit du Thaï-Phong de DIJON a vu sa 4 ème et dernière compétition en « Groupe C » de la saison 2 qui se termine fin Juin.  Seulement quatre courses programmées en saison 2 (2009-2010) avec 6 participants à chaque fois.  P. De Marsan-Bellac était là pour capter les meilleurs moments bien sûr. Une consœur de Radioslot était venu aussi en soutient,  Hermance Devalombreuse-Lapouche. Attention, elle est montée fin genre baskets roses, jeans très moulant (des fois on voit plus la couture à certains endroits), ceinture cuir vernis et sac croco, c’est vous dire le style …en plus elle est blonde et descend de son 4x4 avec une échelle …c’est vous dire la taille !!! puff puff on va encore se bidonner les mecs avec celle là …tra la la !

    Vainqueur PAUL, 1er de la « groupe C n°4 », bravo le gars ! Il a assuré grave sur sa Lancia Martini et du même coup il remporte le GRAND CHELEM en Groupe C saison2  / 4 courses et 4 victoires épicétou !!! Il totalise 32 points. Paul dédie cette victoire à son ami Christophe actuellement absent des paddocks pour un problème de santé. Une pensée pour lui et « reviens-vite  ». Plus loin, dans les paddocks, Duplessis-Blanchet en accord avec Marsan-Bellac s’approche de Paul et  lui remet la coupe ! Les flashes crépitent de toutes parts …damned, le caniche est sur la photo, putain d’Youki.

    2ème LORIS,  pas si mal le « grand », deux fois deuxième pour deux seules participations. La Porche 962 « Fortuna » a fait bonne figure également. Et soudain « Ses mécanos n’ont pas su préparer sa Porsche ou quoi ? » lance Hermance Devalombreuse-Lapouche, et Tosky-Duplanto de répliquer « C’est un peu vrai, parait qu’ils n’ont pas eu leur prime le mois dernier …ça pourrait expliquer ».   Bref, bravo à Loris d’avoir tenté en vain de détrôner l’Paulo !!

    3ème CHRISTIAN,  avec une Porsche 962 de location, Christian réalise un beau parcours tout de même, certes avec des galipettes mémorables …mais ça passe ! « C’est un bulldozer ou quoi ? » balance encore l’Hermance à Duplessis-Blanchet qui se fâche « Dis-donc Hermance, arrête un peu tes connerie et continue ton tricot ». Nous saluerons la participation de Christian au pied levé !

    4ème ARNAUD,  pourtant sa Lancia Prune « ah, elle a un nom ? » mais non Hermance, c’est la couleur pauv’conne …allez, sois blonde et tais-toi, prend ton échelle et remonte dans ton 4x4 ! Oui, nous disions donc  que sa belle Lancia de couleur un peu violette avait pourtant assuré car bien préparée. Arnaud pilote fougueux, toujours à l’attaque, a peut-être trop appuyé sur le champignon qui est devenu venimeux.

    5ème STEPHANE,  Seule Jaguar Silk-Cut en piste, superbe Jag mais alors …malmenée grave ! Avec lui …on est embêté ! vvvvvouais . Not’Steph se retrouve challengiste because trop de sorties !!! Trop d’attaques. On ne peut pas lui en vouloir, c’est un gagnant épicétou. Il a tenté, il a cassé !  Mais quelle rigolade au Thaï-Phong ce Vendredi soir. Duplessis-Blanchet faisait remarqué à Tosky-Duplanto que la semaine prochaine pour l’endurance au Thai-Phong, ça allait déconner grave de grave … « belle journée en perspective » ajoute l’Hermance …et Duplessis-Blanchet « tiens, ça cause ça ? vous avez remarqué, plus elles sont blondes, plus le 4x4 est gros !!! ah, que voulez-vous, c’est ça la grande beauferie , épicétou »  vvvvouais donc !!! On est embêté !!

    6ème PIERRE,  Spécialiste rallye, rappelez-vous le  « Jurassic rallye à Parcey » en Avril dernier, Pierre n’est pas à sa place ici en challenge. Un pilote confirmé qui a tout perdu hier sur une histoire de pneus …pourtant sa Sauber AEG assurait ! il a déjanté souvent. Bref, il se prépare et va se rattraper pour l’endurance de Samedi n’en doutons pas !       Le caniche dort sous une Porsche et l’Hermance ronfle dans son 4x4 …ça y est enfin les gars…on est pénard !!!



    Le podium de l'Endurance Groupe C n°4
    Christian, Paul, Loris




    Quatrième manche de l'Endurance Groupe C Slot-it


    Vendredi 4 juin 2010, quatrième manche de l'Endurance Groupe C Slot-it. Porsche, Jaguar et Lancia vont bruler de la gomme au Thaï-Phong. Début des qualifs à 17h30 heures.

     

    Résultats de la huitième manche de la Porsche Super Cup

    Dernière coupe Porsche de la saison 2 au DRS sur le circuit du Thaï-Phong Dijon Bourgogne. Commentaires de « P. De Marsan-Bellac ».
    En ce Samedi 29 Mai 2010, huitième et dernière PORSCHE  CUP de la saison 2 au circuit de Dijon, ce n’était pas la grande affluence annoncée puisque seulement 10 pilotes se sont présentés au départ. Même le roi des paddocks, Marsan-Bellac n’en revenait pas !   Bon, ce n’est pas grave, l’essentiel c’est que ceux qui viennent sloter au Thaï s’amusent et assouvissent leur passion. 
    Nous avons remarqué l’absence de Christophe pour raison de santé. Pilote redoutable sur le circuit du Thaï. Une grande pensée pour lui de la part de tous les pilotes du DRS.



    NUMBER ONE, first class : Jean Daniel pour la seconde fois consécutive … c’est avec tout le talent qu’on lui connaît qu’il a mené de mains de maître et presque de bout en bout sa Porsche à la victoire. Que d’émotion, même le Youki frétillait de la queue, c’est vous dire si tout le monde est ému ! Vitesse et régularité sont les principales mesures adoptées et réussies par JD !! Merci Monsieur.

     SECOND, et oui Loris très performant aujourd’hui, nous a fait une belle démo de régularité et d’attaque. Très peu de sortie, beau parcours ! Chapeau l’artiste et voiture excellente. Il remporte en même temps le championnat Porsche.

     3èmePaul sur sa Gulf de service aura tout tenté une dernière fois pour s’imposer mais en vain, d’où le ricanement incontrôlable de Marsan-Bellac en passant près du paddock. Mais Paul le voit et lui répond «Casse-toi pauv’con » …puff puff  … moi aime bien !

     4ème : Arnaud, très rapide aujourd’hui …tiens, ça rime avec Youki  pffff, non j’déconne. Bravo à ce pilote ô combien affûté talonnant de très près Jean Daniel tout au long de la course. Hélas, trop de sorties, trop d’attaque …tiens ça rime avec Bellac  pfffff, non j’déconne. Super perf quand même !!! Allez, prends pas froid et roule doucement !

     5ème : Stéphane ! avec lui on est embêté ….vooooouais ! Alors lui, pas de problème, un gars qui le gêne et hop …viré ! Dehors ! Le Steph quand quelqu’un l’embarrasse, il lui fait une ordonnance, il ventile, il disperse …au quatre coins du Thaï qu’on le retrouve le concurrent. Fait pas bon la doubler dans les virages la vieille poule !!!!!  C’est pas grave ça amuse beaucoup Marsan-Bellac et le caniche ….alors bon.


    Le concept du parc fermé vu par le DRS

    6ème : Matthieu : Ah notre Matthieu, l’homme qui pilote plus vite que sa Parma.  Sa poignée Tosky réagit avant même que son cerveau capte l’idée …c’est vous dire la nervosité du gus !! Mais sa Porsche n’était pas en forme je crois, car la veille il a fait des étincelles. Tous les jours ne se ressemblent pas. A bientôt et fait gaffe au Youki en sortant.

     7ème : Damien, un Dolois de plus en plus performant aurait pu éviter la série « Challenge » en s’appliquant mieux en qualifs car il a réalisé une belle course. Bravo damien et si je peux me permettre, enlève le p’tit caniche en peluche que tu as pendu à ton rétro, ça balance et ça te gêne pour piloter  pffffffffffff.

     8ème : Pierre, évidement il n’est pas à sa place dans cette série « Challenge ». Un problème de voiture certainement. « Il faut dire que sur Porsche, il n’a jamais fais d’étincelles » disait Marsan-Bellac à son éminent confrère de RTL Daniel Tosky-Duplanto, fils du constructeur des fameuses Poignées Tosky, pfffff sorry. Hé oui « Pierre de Dole » comme le cri Loris souvent,  fera mieux dans une autre catégorie n’en doutons pas les amis.

     9ème : Christian qu’on croyait en progression et dont il fallait se méfier !!! Mais là pas de problème, même pas peur ! Arrête Christian, tu vas faire trembler les paddocks ! Non mais il va se reprendre et vite zinquiétez pas! Parait qu’il va courir en équipe avec le tôlier pour les 60km du DRS (ou les 6 heures du  Thaï-Phong dans 15 jours) pffffffffffff, ça promet, on va encore rire ce jour là ! Pauvre tôlier pffffffffff

     10ème : Jean-Claude « LATTAK »,  parce qu’il attaque sans arrêt / notre Jean Claude est un battant épicétou !! Après observation, il détient le record de vitesse au passage du « S » Méralda, des fois ça passe pas, idem dans « La Presse » des fois ça passe pas, idem dans « La  Fresque » des fois ça passe pas / mais c’est un pilote qui ose épicétou. « Voilà un pilote qui fait le spectacle ! Merci JC pour tout ce que tu fais » a ajouté Duplessis-Blanchet chroniqueur sportif à France-Infok et collègue de Marsan-Bellac (de radio-Thaï).



    Podium de la PSC 2009-2010
    Paul 2ème - Loris 1er - Christophe 3ème