Le Dijon Racing Slot est club privé disposant d'une piste de slot racing permanente à Dijon compatible avec les voitures Scalextric, Ninco, Fly, Carrera, MRRC, Revell.

Quatrième Top-ThaÏ Chevronnée au Thaï-Phong

Vendredi 30 avril, départ de la quatrième manche de la Top-ThaÏ Chevronnée.


Les célèbres barquettes des années 70 vont s'affronter pour la quatrième fois sur la piste du Thaï-Phong. Grosse arsouille en perspective ...

Résultats de la septième manche de la Porsche Super Cup


1er  JEAN DANIEL, super star Samedi dans la série pro 1. Impérial, sans bruit, parmatisé à donfe le gars, il a gagné très largement avec 5 tours de plus que son poursuivant Arnaud et 6 tours de plus que le 3ème Paul et 4ème Christophe pourtant très musclés. Putain, ça chiait gravos Samedi à Dijon ! Fini le camping, fini la caravane, fini la cueillette des olives,  adieu caniche et belle-mère ! Bonjour la sueur, bonjour les nerfs et bonjour les Vadas jetées avec dédain sur les pare-brises des concurrents. On dit bravo à Jean Daniel pour sa première victoire en PSC, pour son panache, sa maitrise du volant sur le circuit vallonné du Thaï.  Bravo aussi pour la préparation de sa Porsche très véloce, rapide et qui ne sortait pas. Bref Jean Daniel nous a offert une belle démonstration de finesse et de régularité. Attention mon p’tit gars, à la prochaine PSC ….aux dents longues de certains qui vont s’agiter et rayer le bitume du Thai car c’est la dernière PSC de la saison 2 / puff puff tra la la !

2ème ARNAUD, sérieux, attentif Samedi et impérial aussi dans la série pro2. Quel bon pilote aussi celui là !  Ah, si seulement il était moins sorti ! Super caisse la 997 Martini de notre ami ! Parait qu’il aurait réduit le lest mais chut je ne vous ai rien dit / puff puff ! Bon à toi aussi on peut bien le dire, attention à la PSC8 ! ne crois pas que les autres ne vont pas « réactionner épais ». Bref encore une grandiose PSC Samedi au Thaï. Arnaud très satisfait de son résultat a sourit et fait un clin d’œil à notre envoyé spécial Marsan Bellac.

3ème PAUL, meilleur chrono aux qualifs, il ne concrétise pas en course et se retrouve relégué à la 3ème place comme un gueux. La salope, sa 997 Gulf n’avait plus de pneus. Les Ultimatt  doivent faire environ un demi-millimètre d’épaisseur. Bonjour les travers et le gripp !  Beaucoup trop de sorties, il ne nous a pas habitué à ça ! 
Pour la prochaine PSC, sa Gulf n’en doutez pas sera revue et corrigée / pneus neufs, moteur neuf, lest etc … tout va y passer et ….ça va chier épicétou, épi vos Gulf ! a-t-il confié à notre envoyé spécial Marsan Bellac. Ceci dit, c’est un pilote très régulier car bien qu’il n’ai jamais remporté une PSC et il toujours deuxième ou troisième, donc pas de changement dirons nous. Epicétou et puff puff et aussi …tra la la, yapa d’raison.

4ème CHRISTOPHE,  et bien not’ Christophe a tout donné comme Paul mais rien n’y a fait contre un Jean Daniel entrainé et préparé. Avec quelques sorties de plus que Paul il se retrouve en 4ème position alors que Paul n’a qu’un quart de tour en plus ce qui représente à peu près 2 secondes et demie sur 180 tours. La prochaine PSC sera à mon avis très suivie et nous allons droit vers une course à 13 ou 14 … et oui, c’est la dernière PSC de la saison 2 et Christophe ne s’en laissera pas compter c’est sûr. Ah va y avoir du sport fin Mai. Pour Christophe, c’est bien parti pour le haut du classement PSC avec Loris même si Samedi il n’a pas réussi à s’imposer. L’exploit de JD Samedi, ne viendra pas perturber le très bon classement final PSC saison 2 de Christophe. Puff puff pour lui aussi …banzaï !

5ème CHRISTIAN, pilote rapide et sérieux lui aussi. En voilà un qui sait compter !!!! attaque + attaque = attaque. Avec lui, même si on divise « attaque par 1000, ça fait encore « attaque ». Bon certes, il y a des gamelles mais Samedi il a fait fort en résistant à notre fougueux Matthieu.
Il s’est bien battu comme dab, il n’est pas venu pour rien. « Je vais manger Matthieu tout cru » a-t-il confié à notre envoyé spécial Marsan Bellac. N’en doutons pas ! Parole de grand ! Tient, lui aussi il nous faut un escabeau pour lui monter sa bière !  puff puff tra la la.



6ème MATTHIEU, bon tu descends de haut ! puf puff !  La dernière PSC6 tu as fini premier ! damned et crotte de caniche ! Tu trainais une remorque de sable ou quoi ? Oh là là l’ascension du jeune loup serait elle interrompue soudainement, brutalement et violement ?  Apparent, ce n’était pas son jour, épi sa Porsche a déconnée au niveau pneus puisqu’il s’est arrêté aux stands pour changer. Après ce changement de pneus, bonjour les chronos mais trop tard pour lui, le trou était fait avec Christian. « Je reviendrais armé jusqu’aux dents » a-t-il confié à notre envoyé spécial Marsan Bellac. C’est sûr on peut le croire, il ne va pas rester sur un échec, puff puff épicétou.

LES CHALLENGISTES.  Ah voilà une série qu’elle est bonne et en plus elle est bonne.  La série « Challenge » est très intéressante et surprenante. On y trouve de tout à part les gueux dans cette cour des miracles « Allo Angélique ? T’as pas vu Joffrey ? » puff puff sorry / bon sans dec, on trouve un Pierre à l’agonie non performant en Porsche. Sa 997 n’est pas en forme en ce moment. On l’excuse car il revient du Jurassic Rallye à Parcey  qu’il a mené de main de maître et chapeau pour tout ça. Il fera beaucoup mieux pour la dernière PSC a-t-il confié à notre envoyé spécial Marsan Bellac. 
Une attention toute particulière à un pilote méritant, Jean Louis ! Combatif et rapide il termine premier de cette série. De gros  progrès pour lui et une course assez régulière, il mérite sa place de 7ème à cette PSC7. Bravo Jean Louis ! Ensuite vient Hervé qui nous a gratifié de quelques bons chronos prouvant ainsi sa bonne progression en slot, au niveau gamelles dans les fossés aux eaux saumâtres et sculptures de rocher, aussi d’ailleurs ! non je déconne, c’était bien en vérité.  Et not’bon dernier Jean, qui ne vient pas souvent en compète, mais ce Samedi il a fait un « nez fort » et il s’est bien comporté, sage et attentif. Il a participé, bravo, nous sommes fiers de toi. Allez, pour Jean hip hip hip pourra.

Nota /  « Pour la victoire finale de cette PSC saison 2, deux noms se détachent, Christophe et Loris ! Verdict fin Mai »  …vient de conclure notre envoyé spécial Marsan Bellac. Suspens insoutenable.




Septième manche de la Porsche Super Cup au Thaï-Phong

La Porsche Super Cup 7ème du nom aura lieu samedi 24 avril 2010, le départ sera donné à 14h30 précises.


13 pilotes engagés, du jamais vu encore au DRS, mais attention avec 4 challengistes, pas question de se louper aux essais. 

“Peugeot 908 Le Mans 2009 Story” by Paulo DRS

Jeudi 8 Avril 2010, Il est 16h50 alors que tout est calme au Thaï-Phong, un moteur démarre dans les stands ! Une Peugeot 908 Le Mans sort de son stand à grands coups de décibels. Au volant, je fais quelques tours de reconnaissance pour tester cette nouvelle caisse. Après quelques travers je rentre vite au stand pour changer les remplacer les pneumatiques d’origine par des Ultimatt 19x10.
Nouvelle sortie un peu meilleure cette fois car les temps descendent enfin sous les neufs secondes. Mais pour une voiture de cette classe ce n’est pas possible de rester à 8,623 d’après moi. Ni une ni deux, je m’arrête à nouveau au stand un peu énervé et les mécanos font des prouesses en quelques secondes …et me montent des NSR Ultragripp. Nouvelle sortie pour quelques tours de tests à nouveau. Là la voiture se comporte beaucoup mieux à mon goût puisque les temps descendent à 8’12 et 8’10 et je continue à 8’05 et termine par un super 8'002 avant de rentrer extenué. La voiture est toute neuve, pas rodée, y a pas à dire, pour moi « Avant Slot » est une grande marque de slot à classer dans les tous premiers. Quelle finition cette 908, magnifique. J’ai lesté légèrement à 2 gr. Pour le virage de la Presse et la droite des stands déformée. Pour ces essais, j’ai choisi la piste 3.


Aller, il est 17h10, après un petit repos pour le bras, je tente une nouvelle sortie et cette fois en frottant les pneus sur la moquette verte pour les nettoyer et les mettre en température. Quelques tours défilent et le DS Racing siffle tours après tours, concentration maximum, nerfs à fond et la barre des 8 est franchie !!! Oh la la, même très nettement, le DS a causé net et sans bavure !!! Et je bats mon record précédent 7’95 détenu avec la Clio NSR, attention 7'872 s’affichent, incroyable, franchement je m’attendais a du bon mais pas si bas, il est 17h15.

Nouvel arrêt au stand car il sera difficile pour moi de faire mieux. Quoi que ! après un bon rodage , faut voir. Je referais un autre essai, après un rodage et graissage de la machine actuellement sans entretien. La 908 est au repos, bien mérité « merci ma biche » quelle pêche la bougresse !!

Je mets la 908 sur le banc de rodage. Le temps de remettre un CD dans le bastringue, ma tête ne réfléchi plus , je suis envoûté par le nouveau record et je stoppe immédiatement le pseudo-rodage. J’appuis sur le DS et remonte dans l’auto. Allez, je me reconcentre, la Parma bien en main, je démarre doucement et monte dans les tours petit à petit. La voiture se comporte a merveille, malgré ma fougue, elle enchaine virage après virage sans broncher, clac, le DS sonne mais je ne regarde pas, et clac, il résonne à nouveau. Je suis à fond, le doigt crispé, je ne vois plus le décor, je ne fixe que la voiture. Ce n’est même plus du slot, c’est de l’abattage pur et dur. Pauvre 908 maltraitée de la sorte. Verdict de cette dernière sortie 7'797 et oui vous avez bien lu les p’tits gars !!! il est 17h40.

J’ai passé le cap des 7'800 et j’arrête. Mais que dis-je, je ne saurais dire pourquoi, mais je remets ça après 2 tours au ralenti. En effet, les 5mn du DS ne sont pas finies, donc je repars histoire de terminer le truc , mais le DS fais « CLAC » à nouveau sur l’avant dernier tour je crois, badaboum !!! a 17h41 j’le crois pas 7'777 !!!!!!!!! Impensable en arrivant au Thaï cet après-midi. Bon, j’ai fais ça sans témoin, ben oui, je n’ai encore vu personne au Thaï cette semaine, bon j’ai les photos il est vrai, mais je le referai devant 2 ou 3 témoins si vous voulez et peut-être faire encore mieux qui sait…

PS par Jean-Daniel :
Paul m'a fait le plaisir d'essayer cette fantastique machine. J'ai fait 8'229 au bout du cinquième tour de piste, le coude à la portière avec des pneus à l'agonie... C'est dire le potentiel de l'engin. Je confirme l'enthousiasme de Paul pour cette voiture ultra rapide, facile à conduire et très franche. Il faudra juste règler la garde au sol car la 908 touche la piste à certains endroits.
On peut rèver d'une "Velocidad Avant Slot" en 2011...


Spécifications techniques Peugeot 908 Avant Slot réf 50304 :

Dimensions :
Longueur : 146 mm
Largeur : 64 mm
Hauteur : 29 mm
Empattement : 93 mm

Poids :
Carrosserie : 16,7 gr
Total : 79 gr

Mécanique :
Moteur : Hurricane 27000 tr/mn
Transmission : Couronne alu  27 dents - Pignon alu 10 dents
Paliers : Teflon autolubrifiants
Jantes : 16,5x9mm  - 16,5x10mm 
Pneus : 18x9,5mm - 21,5x11mm
  

Résultats de la deuxième NASCAR


Samedi 10 avril 2010, pour cette deuxième édition de la compétition Nascar au circuit Thaï-Phong de Dijon, 9 participants se sont déchirés grave de grave à grands coups de Parma dans une ambiance de folie. Comme toujours au Thaï-Phong, l’humour était au rendez-vous. Dans cette discipline, avec la fougue des DRSiens, nous avons assisté à une grande compétition pleine de rebondissements, de dépassements hasardeux, de figures jamais vu dans le manuel (merci Christian), de sorties claquantes avec empreintes dans la glissière (merci Loris) ou encore de changement de rail.

Paul a remporté cette compétition mais avec un tracassin de Taurus, jamais il aurait pensé aller si fort. De toute façon, il en attend une autre identique à celles du plateau, une Impala comme les autres et on n’imagine même pas le rhume que nous allons prendre car il va la rôder michto, accrochèze-vous et venèze vous enrhumer « Valda for you ». Au fait, Paul a des pneus flancs blancs sur sa Nascar, si ça intéresse quelqu’un , il a une peinture top (mais pas sur de l’ultimatt, ça ne tient pas) / avis aux amateurs.
Bon, en deuxième position nous trouvons l’incontournable Claude de Langres qui s’est bien accoutumé au circuit, le bougre. Que des bons résultats pour lui depuis son arrivé au club. Super Claude qu’on encourage à doubler le tôlier …et le plus tôt sera le mieux !! puff puff fait pal’con Claude ! attention ta cotise !!!.


En troisième, notre Loris, toujours là l’grand ! Tous ses mécanos étaient au garde à vous dans les stands, ils avaient posé les escabeaux et pris la clé d’douze et ça a chauffé. Le Grand s’est coltiné l’tôlier tout du long !! Jamais vu un mano à mano pareil. Grandioses tours de Thaï (sorry), du vrai slot de compète, pourvu qu’ça dure. Ensuite les mécanos ont rangé les clés et repris l’escabeau pour lui monter une bière bien méritée. C’est qu’il est grand le grand, non mais j’voulais dire par le talent !! fais gaffe quand même.

En quatrième position, le gueux, l’effronté quoi ! David ! v’là un gars qu’on voit jamais et qui pilote comme une bête ! il va bien en slot pour un gus qui ne s’entraine jamais. Ne le perdez jamais de vue quand vous ne le voyez plus dans le rétro, c’est qu’il est devant, et là damned ! Remettez votre short et vos baskets et courrez après lui, heureusement qu’il se gamelle de temps en temps ! tra la la.

En cinquième, Christian. Très bon Nascariste aussi, toujours à donfe sur la Parma. Et bonjour les galipettes des fois, il faut bien le souligner. Tient, pendant les qualifs, il nous a perché sa caisse sur le filet plastique au dessus du DS Racing / on avait pas encore vu ça …et pourtant, on a vu au Thaï des hommes volants, des kamikazes, gueux et autres ! Bon Christian si tu m’écoute, ne change rien !!! y en faut.

En sixième place, le prince de la Prama, Christophe. Très rapide, il vient de s’octroyer la 2ème place aux 24 heures Slot de chépa oû …dans le sud la semaine dernière. Bref le bon Parmacien n’a pas trop brillé ce Vendredi en Nascar. Faut dire que c’est sa première course en Nascar et qu’il est encore fatigué de ses 24h. La prochaine fois, sa Nascar sera au top n’en doutez pas ! Et puis en tant que Prince de la Parma, il m’a fait tester sa nouvelle Parma électromagnétique sans frotteur, sans résistance …le tip quoi. On en reparlera.

Septième Jean Louis, il a fait fort en nombre de tours / ça marche bien pour lui en « Challenge », 1er de sa série et ce n’est pas la première fois. En plus il n’est pas beaucoup sorti. Il va faire mieux bientôt, moi j’voul’dis.

Huitième Jean Pierre, 2ème de la série « Challenge » fait sont p’tit bonhomme de chemin. Il ne dit rien mais fais sa course tranquille. Pas de prise de tête pour lui. Il apprend doucement mais sûrement.

Neuvième Jean Claude, bon pilote très rapide, il a été en tête souvent dans sa série mais il sort trop souvent encore. Mais en tous les cas, il est là ! Fidèle au poste et c’est comme ça qu’on progresse, en faisant des compètes. Je l’encourage encore. Ca vient doucement.

Nous constatons dans le tableau des résultats qu’il y avaient 3 pilotes à égalité parfaite, Claude, Loris et Paul. C’est la première fois que cela se produit. Nous avons été obligés de faire l’addition des 3 meilleurs temps pour les départager et c’est Paul d’une courte tête qui l’emporte.

Résultats de la troisième manche de l'Endurance Groupe C Slot-it

Encore du beau linge à cette nouvelle course en groupe « C » au DRS de Dijon. Joli plateau avec ces belles machines du Mans des années 80. La mécanique Slot-it a parlé grave ce Samedi.

1er : Encore une victoire pour la Lancia Martini LC2 du tôlier… et de 3. Voiture exceptionnelle au comportement souple. Très agréable à piloter.

2ème : Claude sur Porsche 956. Il prend de l’assurance celui là !!! Attention à vous les Parmaciens du Thaï. Dans quelques temps, il sera au sommet.

3ème : Hervé sur Lancia Jagermeister. Et bien dis-donc mon grand ! ouahou par rapport à d’habitude. Quel bon en avant ! Bonne caisse. Bon un petit merci à Arnaud quand même.


4ème : Arnaud, lui a eu moins de chance avec une Sauber récalcitrante, voir même capricieuse qu’il n’avait pas eu le temps de préparer comme il faut. Tu devrais venir plus souvent t’entrainer mais on ne fait pas toujours comme on veut. Mais attention, Arnaud est un pilote rapide !!! Prends ton temps Arnaud pour préparer, rien ne presse ….puff puff ;

5éme : Jean Louis, souvent challengiste mais comme Jean Claude, souvent là fidèle au poste. Merci de nous faire l’honneur de sloter avec nous.

6ème : Jean Pierre, challengiste aussi mais présent. C’est difficile de le faire venir à l’entrainement et encore plus en compète. Mais bon l’essentiel est de participer.