Le Dijon Racing Slot est club privé disposant d'une piste de slot racing permanente à Dijon compatible avec les voitures Scalextric, Ninco, Fly, Carrera, MRRC, Revell.

GMS n°3

La GMS en 237...


237  yèsss!!!!....  237 tours pour les 4 premiers à l'issue de la course. Juste très rare et surtout inédit au DRS avec un suspens à couper le souffle jusqu'au bout. Mais quelle soirée de pure compétition et dans une ambiance ....euh, que le monde entier nous envie.... Amis sloteurs, mes respects.  Comme vous pouvez le sentir dès à présent, les commentaires commencent fort.  l'affiche....

Continuons dans la GMS avec un superbe plateau et pas moins de 15 pilotes au départ, ce qui est un record pour un soir de semaine et encore, on aurait pu être 18. Attention, en Mars, Claude revient une fois sa convalescence terminée.  Fini les vacances les gars, il faudra encore envoyer plus fort ... ...."Ah bin quoi, si on peut pu rien dire maintenant".   Et bin tient,  justement avant de parler de la course et des voitures, une petite galerie photos de nos pilotes de Jeudi soir, gadez  ! Si si gadez ...


...Et aussi des photos d'ambiance, nous sommes généreux au service presse. Désolé pour le son, c'était en option...pff




Oh pis dites donc, les voitures, waouuu là ça cause un peu ...heu surtout les Porsche 911GT1, chaud chaud dégagez devant !  Mais nos petites F40 ne sont pas si mal que tout ça, hum?  Chut on en reparle après. Pour l'heure, une petite présentation de la horde des GMS.






La course a été super bien menée de bout en bout avec beaucoup de poursuites dans une bonne ambiance et un 'Fair-play" et je n'hésite pas à redire..."que le monde entier nous envie". Les hommes de têtes qui d'ailleurs ont pris la tête dès le départ, se sont tirés la bourre sans jamais trop concéder de terrain. Certes les positions variaient d'un tour de temps en temps mais la chrysalide était déjà formée pour cinq de nos valeureux guerriers. En temps de guerre, il y a des dommages collatéraux c'est bien connu et là en l'occurrence, ébin la chrysalide s'est fendue et un des cinq pilote est sorti de la bande...Et oui tant pis pour notre ami Jean-Ferjeux qui se fait un peu distancer. Donc il nous reste Ghislain - Didier - Jean Daniel et Dustef en position de podiumistes.  Une photo au départ du dernier segment.


 Le couteau entre les dents, les joues rouges, le front plissé et la bave abondante, nos quatre lascars vont en découdre avec une concentration énorme et un savoir faire DRSien ..."que le monde entier nous envie", encore une fois hi hi hi. Dans ce combat, que dis je, dans cet acharnement c'est bien Jean Daniel sur sa F40 "tute ruge" (...comme dirait notre ancien stagiaire Djo Nialidé ) qui se détache légèrement avec un scratch de 9'93 ... mais vite surpassé par le 9'88 de Ghislain.  Didier et Dustef toujours dans la meute claquent des temps de ouf sans pouvoir faire mieux. En fin de course, les positions se resserrent et l'ordinateur est formel, les quatre en question sont ex aequo à 237 tours chacun, c'est juste exceptionnel et comme monsieur l'ordinateur "l'enfoiré" ne supporte pas l'égalité (attends toi, les élections approchent), ébin monsieur les classe suivant la meilleure moyenne.  En fait c'est mieux comme ça, je plaisantais, ah bin quoi !.  Alors dans ces conditions là, plus de raison d'attendre encore...la photo tant attendue du PODIUM...Gadez !!
                                Premier JEAN DANIEL
      Deuxième GHISLAIN
                                                             Troisième DIDIER
La brigade des stups* a encore frappé épicétou !!!   C'est tout de même rageant pour Dustef qui rate ce podium pour 3 petits centièmes de m.... pffff, et comme dirait notre journaleux d'hier et membre de l'ancienne clique Presse de Marsan-Bellac, Mordel Deberde pour ne pas le citer, "crotte de crotte, c'est ballot". Voyez un peu la puissance et la subtilité du positionnement de la virgule ? ..."Ah bin quoi, si on peut pu rien dire maintenant". Bon OK, je sors...
Suivez le reste du classement sur la photo de la feuille de course ci-dessous, accompagnée du Grand Gégène.  Comme je vous l'avais annoncé dans un mail, le grand "palmarès" du DRS sera publié dès sa mise à jour complète, avec tous les anciens qui sont passés par le DRS une fois dans leur vie, en cours de mise à jour actuellement avec recherches parmi les 400 courses (env.)...(documents d'archives importants).

Alors, ça y est, les commentaires touchent (guili guili) à leur fin et vous allez pouvoir passer à autre chose.  Il n'y a pas que le slot dans la vie. Rentrez doucement, pas bêtise.  Ne prenez pas froid et manger chaud. Une bonne soupe, une pipe et au lit. Paul JOURNET.
*caste de pilotes très doués, carrément stupéfiants.

NSR "Classic" n°4 du 9 Février 2017



Le fil rouge du DRS en saison 9, se fait avec des voitures de type  "Classic" des années 70 de la gamme NSR sur les 7 épreuves le jeudi soir. Et comme le veut la tradition au DRS, nous éditons une affiche différente pour chaque compétition.  Ensuite, le service marketing diffuse tout ça dans FB et FSF et autres.  Amis sloteurs,  bonjour à tous et bonne lecture...



En aparté....On se rappelle, pour les plus anciens d'entres nous, les 24 heures du Mans 1970 remportées par une superbe 917K rouge n°23. Hermann et Atwood ont pris le commandement à la 11ème heure et ne l'ont plus lâché. Quatorze heures de course en tête à la moyenne de 192km/h avec  le 4,5L Flat12. 


Cette même année, trois Porsche différentes sur le podium. La 917K (courte) - La 917LH psychédélique (longue queue) et la 908 (longue).  Joli palmarès pour Porsche un an après la victoire de la mythique GT40 n°6 de Ickx en 1969. Rappel : au DRS nous avons une bible (Le Mans) que vous pouvez consulter à tous moment.  NSR a sorti une gamme de 5 voitures "Classic" de ces époques fabuleuses. En projet chez NSR, la 908-3 vous savez, la "toute plate" comme celle de la Targa Florio. 


Je ne doute pas un seul instant à l'avion de chasse que ça va être...de la même trempe que les Alfa 33, certes un peu moins puissantes mais nous verrons bien ! On va encore se faire décoiffer au bord du Thaï-Phong.



Ce soir, les pilotes ont répondu présents à ce grand rendez vous. malgré les indispo, désistements et convalescences. Et voilà 14 pilotes en course et le premier virage du départ va être chaud chaud au gong de départ ...Les ramasseurs sont vigilants à cet endroit précis, ainsi qu'en bout de ligne droite et tout particulièrement au premier tour ou chacun pousse des épaules pour se caser à une bonne place.  Très attentifs.... gadez !  Si si gadez...







Le plateau "Classic" est magnifique comme toujours et notre nouvelle recrue Cedric, a fait briller les chromes de sa 917 Martini. Toutes les "Classic" NSR sont là . Notre service Presse  a immortalisé la meute. Encore des belles docs pour le blog et les archives du DRS ....




La course s'est parfaitement bien déroulée avec toutes ses surprises habituelles. Notons au passage que le taulier a repris du service, du moins pour cette couse.  "Mon ami Cetéphane m'avait donné sa GT40 rouge pour faire cette course Fil rouge en me disant avec son humour légendaire, je le site "Fume les tous Paulo"...mais bon faut rien exagérer, je n'ai plus le niveau mais, mais je me suis bien battu et avec une bonne vieille poignée Parma des débuts s'il vous plait ( pas comme y en a des) et un 10'09 sur la 5...j'adore la cinq.  On remarque aussi dans cette course, deux scratch identiques avec trois chiffres après la virgule ce qui est rare pour Thomas 2 et Cédric en 10'708.  Mais aussi les positions très serrées entre le deuxième et le cinquième, entre le 6ème et le 8ème.  Des nombres de tours ex aequo JD 3ème et Christian 4ème (233), Philippe et Paul (224), Cédric et Thibaut (200).  Quant au premier (j'ai toul'matos dans mon F16) ....il survole l'épreuve avec un F16 "vert anglais" qu'on appelle P68. Il passera la ligne d'arrivée sans jamais avoir été inquiété avec 6 tours d'avance en remportant aussi le temps scratch de 9'96 et le scratch "qualif" qui lui vaut ce soir un double bonus (+3 points). Oh là là, mais quel est ce bruit infernal que j'entends ?  Tout le monde aux abris....ah non,  ce sont les 23 points qui viennent de s'écraser violemment au fond de sa musette.  Bravo une fois de plus à DUSTEF!  Gadez son bolide toute verte et toute ferrée la gueuse....


Et maintenant, parlons un peu du podium DRSien que le monde entier nous envie : Premier DUSTEF 240 tours - Deuxième DIDIER 234 tours - Troisième JEAN DANIEL 233 tours. Encore un joli plateau "brigade des stup" !!  Trois beaux gosses qu'il ne faut pas trop chatouiller.  Ils n'étaient pas sur le podium certes mais Christian 4ème fini avec le même nombre de tours que JD et Ghislain 5ème à 1 tours de Christian.  Ensuite, un grand fossé et on retrouve Norbert, Philippe et Paul dans un mouchoir.  Ensuite, on trouve le reste de la troupe, Benjamin, Thomas DJ, Denis, Cedric, Thibaut et Thomas 2.... Podium des "gueux" de têtes ...



Bon, si les tous autres pilotes vexés pouvaient arrêter de leur jeter des pierres....pfff. Hein ? Non ? vous n'arrêtez pas ? Bon bin alors continuez, allez y, mais pas la tête hein !! ..."Ah bin quoi, si on peut pu rien dire maintenant".   Pour suivre le reste du classement, voici dessous les photos de la feuille de course et le grand gégène. pour le grand palmarès des victoires et des saisons, il est toujours en réfection.




Voilà les amis, les commentaires sont terminés.  Prochain rendez-vous avec la GMS (GT Modernes Slot-it : F40 - McLaren FIGTR - 911GT1 - Nissan ..etc).  Allez à bientôt et rentrez doucement, attention sur la route.  ...Bon, une petite dernière pour la route...et après au lit !!!!

Ne prenez pas froid et mangez chaud. Une bonne soupe, une pipe et au lit. PJ

GR5 Sideways 4/5


Bonjour à tous nos amis sloteurs, 
Ce soir le Groupe 5, super rendez-vous "monstrueux" et je pèse mes mots...Ces monstres qui nous fascinent sont des voitures rapides de grandes dimensions, telles que nous les avons vu aux 24 heures du Mans ou en course de côte comme l'occasion m'en a été donnée à Limonest en 2015. Merci Arnaud Grimaud et Seb.


Les "Gr.5" ( quatrième génération) sont des "voitures de production spéciale" et se situent pour la plupart, entre les années (1976-1982) enfin dans celles qui nous intéressent bien sûr, c'est à dire les Sideways.  Et d'après wikipédia, la liste des monstres est celle ci ...Mais attention, toutes ne sont pas fabriquées par Sideways comme la BMW 3,5CSL par exemple (ci-dessus).... 


    Succinctement, en quelques mots ...La FIA en 1976 a créé une nouvelle catégorie permettant diverses modifications sur des véhicules de Gr.1 à Gr.4 pour disputer le championnat du monde d'endurance. C'est pour cette raison que nous les verrons évoluer aux 24 heures du Mans de l'époque (voir les bibles du Mans dispo au DRS).  Les modifications autorisées par la FIA et apportées aux véhicules de Gr.5 étaient impressionnantes tant au niveau du corps de la voiture avec des extensions d'ailes hors du commun, et tant au niveau des roues très larges.  On le voit facilement sur les Sideways magnifiquement reproduites.





    La Moby-Dick est exceptionnellement bien réussie, comme toutes les autres d'ailleurs.  Moi perso, disons pour faire une petite réflexion un peu surréaliste ...j'aimerais bien que Sideways et NSR se regroupent pour ne former qu'un !!!  Le réalisme poignant d'un côté (chez Sideway) et la technique du savoir faire de l'autre (chez NSR) !! ou pourquoi pas Slot-it (à condition qu'ils arrêtent de pondre des guides merdeux comme sur la première Lola de nos premières 24 heures !!)  Après une telle fusion, je ne sais pas quelle marque pourrait rivaliser, hi hi hi..."Ah bin quoi, si on peut pu rien dire maintenant". Ci-dessous, les voitures de tête..



    Revenons à nos moutons amis sloteurs, et reprenons la course de Gr.5 d'hier soir Jeudi 2 Février 2017, disputée par 13 pilotes (déduction faites des désistements).


    Les voitures sont en préparation sur les valises, les réglages vont bon train dans l'après-midi. Les essais mécaniques et pneumatiques sont réalisés avec le plus grand soin....




    Les temps commencent à tomber grave.  Ce soir en course ça va envoyer chaudement car il y a du beau monde et la brigade des stups* sera bien là, malgré l'absence de Claude, un des brigadiers mais encore en convalescence.



    Avant de parler un peu de la course, je vous présente une nouvelle recrue qui se remet au slot.  Je dis "remet" car il a déjà sévit dans un autre club Dijonnais jadis, rue Paul Cabet que vous avez connu dans les années 90. Présentation de Cédric avec toutes les félicitations des membres DRSiens. Gadez...Si si gadez !



    Bonjour Cédric, nous te souhaitons la bienvenue au club Dijonnais en espérant satisfaire ta grande passion qui est le slot, tout comme nous d'ailleurs.  Nous te déclarons dès maintenant DRSien à compter du1er Février 2017. Tu vas recevoir le règlement dans la foulée, quant aux autres documents sur les catégories et le calendrier...c'est fait.



    Pour la course, comme à chaque fois, nous avons vécu des moments d'exception à l'attaque, au doublage...des galipettes plexisées, mais aussi des glissades c'est normal pour la saison et quelques tonneaux bienvenus sur la route des vins. Et tout le monde en place....



      Avec les manos à manos habituels entre DRSiens avertis, tout cela fait que la soirée une fois de plus a été réussie dans la plus bonne ambiance.  Une petite photo de notre ami Philippe en passant....C'était aux essais de l'après midi...Gadez ! Alorsss, tu gades ou quoi !!!  T'en veux du vert , ou bien ?  Bin en voilà!



    Examinons le podium : Premier JEAN DANIEL l'intouchable de la brigade des stups*. Alors, non seulement il claque le scratch qualif, mail il a claque aussi le scratch course et pour finir il claque la première place...En voilà un paquet de claques distribué avec cette Moby-Dick de ouf.  Alors quoi ?  Vous faites quoi les autres ? Vous attendiez une permission ou vous ne saviez pas qu'il était devant ? Dans ces coups de temps là, arrêtez de freiner épicétout, pfff  ...."Ah bin quoi, si on peut pu rien dire maintenant".


    Deuxième, the king, roi du gégène DIDIER avec sa M1 a envoyé le pâté et quelques poignées de Valda qui claquaient grave sur le pare-brise de Stéphane (LOL).  D'ailleurs c'étaient peut-être les Valda que JD a envoyé sur la BM de Didier qui par ricochet sont venues baptiser la seconde Moby-Dick, celle de Stéphane.  Bon, vous l'aurez compris, STEPHANE 3ème, petite marche mais podium tout de même. Gadez les !!!!

    Et ce podium là...il est pas beau ?  C'était le premier podium du GR5 en saison 9 (septembre) ...un joli souvenir que j'ai cru bon vous remettre encore une fois en hommage de notre ami Cetéphane (à droite)....



    Suivez le reste du classement sur la photo de la feuille de course ci-dessous. qui est accompagnée du Grand Gégène.  Comme je vous l'avais annoncé dans un mail, "le grand "palmarès" du DRS sera publié dès sa mise à jour complète, en cours actuellement (document d'archives important).


    Les commentaires touchent (guili guili) à leur fin et vous allez pouvoir passer à autre chose.  Il n'y a pas que le slot dans la vie. Bin oui mais je vais peut être reprendre le volant pour le fil rouge NSR Classic, si si moi ai bien envie avec une belle GT40 offerte par mon pote Cetéphane. ....Ah, j'oubliais, je vous remets une petite blaguounette car je ne m'en lasse pas de celle là ...



    MDR, le gars qui a pondu ça est un génie, épicétou !  Le lapin n'a même pas bougé...il est dépité le gars !!   Moi je dis que la tortue est quand même un peu salope, mais bon ...."Ah bin quoi, si on peut pu rien dire maintenant".   Rentrez doucement, pas bêtise.  Ne prenez pas froid et manger chaud. Une bonne soupe, une pipe et au lit.  
    Paul JOURNET.

    *caste de pilotes très doués, carrément stupéfiants.